Hommage du Président du CA du Fonds à Guy Blondeel, fondateur du Fonds Pascale Couturier

Prononcé le 2 juin 2018 lors de la cérémonie de Funéraille

Pour Guy Blondeel,

Lorsque j’ai rejoint le Conseil d’administration du Fonds Pascale Couturier en 2006, j’ai rencontré et découvert Guy Blondeel, son dynamisme, son enthousiasme et sa générosité, sa détermination à faire toujours davantage que le nécessaire afin de demeurer fidèle à ce qui lui a toujours tenu à cœur : ne pas laisser gaspillées les potentialités d’une jeunesse qui n’a pas seulement besoin de limites — comme dirait le juge de la jeunesse — mais qui a aussi droit à un coup de pouce pour lui permettre de traverser le péril entre l’enfance et l’inscription dans un présent d’adulte, coup de pouce à offrir à ces jeunes dont l’élan précieux n’a pas encore trouvé tous les moyens de sa réalisation.

Bien sûr les expériences affectives et les débuts difficiles de la vie professionnelle de Guy Blondeel n’ont pu que le rendre sensible à ces enjeux, mais il fallait encore la gratitude et le souci de la transmission, l’audace et le courage, les capacités et l’élan pour réaliser autant de choses.

Malgré ses engagements familiaux et professionnels intenses, il a eu la générosité et l'enthousiasme de mettre en place le Fonds Pascale Couturier en 1985 afin de contribuer à déployer ce qu'il percevait comme une nécessité et une responsabilité de notre société : donner une seconde chance aux jeunes qui ont été aidés dans leur enfance et qui se retrouvaient en mal de moyens pour s'inscrire comme jeune adulte dans la société. Il avait particulièrement à cœur de leur garantir une égalité des chances dans la vie, évitant ainsi que les efforts entrepris antérieurement soient anéantis.

J’ai connu Guy Blondeel durant peu années comme président du Fonds, avant que André Lemaître, qui s’associe à moi pour ce petit mot, ne reprenne le flambeau. Durant ce temps j’ai cependant ressenti profondément combien l’enthousiasme communicatif de Guy Blondeel est demeuré vivant, combien son geste généreux se perpétue encore au travers de l’investissement désintéressé de tous les membres des commissions d’aide.

Durant les longues années où il en fut président et encore bien après, il montra un dévouement et une énergie remarquable pour faire vivre le Fonds. Chacun se souviendra de son dynamisme communicatif, toujours tourné vers l'autre avec un souci d'assurer le meilleur avenir, tant pour sa famille, ses proches que plus largement pour toute la jeunesse, à travers son engagement aussi bien comme Juge de la jeunesse qu'au travers des ASBL qu'il a fondées.

Guy Blondeel est resté attentif au devenir libre de ce qu’il a permis et fondé, c’est là peut-être un de ses plus beaux cadeaux.

Vers lui et ses proches va dès lors notre plus grande gratitude. Merci pour ce don symbolique. Nous chercherons, selon notre manière, à nous tenir à la hauteur de ce souffle qui persiste.

Pour vous conter les péripéties des débuts, Philippe De Groote — longtemps secrétaire du Fonds et surtout ami durant tant d’années — pourra bien mieux que moi en parler et attester, pour nous tous, de l’esprit de Guy Blondeel qui aujourd’hui souffle ailleurs en même temps qu’il nous reste présent autrement.

 

Antoine Masson, Président du CA du Fonds Pascale Couturier

Les membres du CA du Fonds Pascale Couturier