Témoignage d'une personne aidée par le Fonds Pascale Couturier, sur l'importance de l'aide reçu

Transmis aux membres du Fonds en octobre 2018

Témoignage d’Alexandra V. :

En sortant des études secondaire, je voulais directement rejoindre les bancs de l’université. Bien que je bénéficiais d’une bourse d’étude me permeTant également d’obtenir le minerval réduit et de l’argent obtenu suite à un job étudiant cela n’etait Hélas pas suffisant pour pouvoir payer les différents aspects liés à mes études (ouvrage nécessaire aux cours, abonnement de transport,...). J’ai eu la chance de pouvoir bénéficier de l’aide du fonds Pascal Couturier durant ma 1ère année d’études universitaires Ainsi qu’un très bon contact avec l’un des membres. Par la suite, je n’ai pas effectué de demandes d’aides car je trouvais que d’autres étudiants méritaient davantage d’en bénéficier.

Bien que je n’avais plus demandé l’aide financière pour la suite de mes études, j’ai pu bénéficier des conseils précieux de ceTe personne durant mes études. Après ma 1ère année d’études universitaires j’ai voulu changer d’orienta.on et m’orienter vers des études de droit. Monsieur Blondeel m’a écouté et m’a conseillé. Lorsque j’ai doublé en Bachelier, il ne m’a pas jugé. Il a pris le temps de m’expliquer qu’il arrive parfois qu’une personne puisse rencontrer une difficulté / un contre temps dans son envie d’obtenir quelque chose. Il m’a demandé si je voulais étudier le droit et à quel point je souhaitais aTeindre ce rêve. Je me suis accrochée et lorsque j’ai obtenu mon bachelier en droit de l’ULB, il fut le premier à le savoir et le premier à me féliciter. Il m’a aidé à décrocher un stage au sein d’un cabinet d’avocat durant le bachelier. Mon maître de stage était incroyable et encore aujourd’hui, Il n’y a pas un seul jour où je n’éprouve pas de la gra.tude pour mon maître de stage et monsieur Blondeel. Durant mon master, j’ai voulu effectuer des stages au sein de différents cabinets d’avocats. Lorsque j’ai explicité mon projet à monsieur Blondeel mais surtout quand je lui ai fait lire ma leTre de mo.va.on, il m’a encouragé à faire preuve de ceTe audace qui me caractérisait. il m’a juste rappelé que si je n’essaye pas, je ne pourrais pas savoir si j’etai capable de décrocher un stage d’été ou autre.

Lorsque j’ai réussi mon master en droit, il m’a félicité le jour de la proclama.on. Il ne l’a jamais su mais sans lui, j’aurai sûrement abandonné. Les études de droit n’étaient pas évidentes pour moi et lorsqu’on échoue à un examen il arrive que l’on souhaite abandonner. Aujourd’hui, j’ai eu la chance de pouvoir travailler pour différentes entreprises en Belgique et à l’étranger. Je n’aurai jamais pu aTeindre ce rêve sans l’aide du fonds couturier et du sou.en de son membre. Les membres du fonds pascal couturier ne font pas qu’octroyer une aide financière. Ils apportent des conseils et prennent le temps d’écouter le jeune étudiant. Le futur de l’étudiant leur .ent à cœur. Certains diront mais l’aide est minime, pour moi ceTe aide, tant financière qu’humaine, était indispensable. Cela m’a permis de pouvoir m’acheter le matériel de cours nécessaire pour réussir mes examens et lorsque j’ai failli abandonner, le sou.en moral et humain m’a permis de me remeTre en ques.on et de me dépasser.

Je ne peux que remercier le fonds de m’avoir aidé et son membre de m’avoir encouragé depuis toujours, sans le fonds je ne serai sûrement pas devenue la juriste que je suis. Un tout grand merci :).

Alexandra.